Avertir le modérateur

lundi, 28 avril 2008

j + 7 A Qintian, nouveau régime alimentaire... au bol de bière

Me voilà seul avec Zhen, mon ami businessman. Maintenant que le pote de Zhen et William sont rentrés chez eux, nous nous apprêtons à partir dans la ville de Zhen : Direction Qintian où l’on parle un dialecte local mais également le mandarin. Situé à un peu moins de 400 km de Shanghaï à vol d’oiseau et à trois quarts d’heures de route de Wenzhou, où nous nous trouvons, nous y resterons jusqu’à la fin du séjour de Zhen. Après toutes ses affaires, il va aller se reposer en famille.

Nous arrivons chez ses beaux-parents Zhen où nous séjournerons. Ils habitent dans la banlieue de Qingtian, séparé du centre-ville par le fleuve du Ou Jiang.

C’est plutôt un quartier calme si l’on ne prend pas en compte la route qui longe du fleuve où les véhicules ne cessent de passer pour se rendre en ville. Dans la maison, pour accéder au premier étage où nous allons dormir, il faut entrer par la petite épicerie du rez-de-chaussée.

Cette épicerie, le beau-père de Zhen n’en vit pas. Il la tient uniquement pour dépanner les gens du quartier. Ses quatre enfants qui ont tous émigrés en France et en Espagne lui envoient assez d’argent pour vivre convenablement. D’ailleurs, ses voisins, d’un certain âge également, sont dans la même situation que lui : leurs enfants ont également émigrés en Europe et leurs envoient également assez d'argent pour vivre et ne pas travailler. Du coup, ce sont des jours paisibles qu’ils passent ensemble, assis devant la boutique à discuter et à jouer aux échecs chinois.

Le soir, le quartier s’anime un peu plus. Un petit marché se met en place et les habitants s’y promène tranquillement. Sur une petite place, sono à fond, ce sont des femmes qui dansent : le but étant essentiellement de maintenir une bonne forme physique.

Quant au repas du soir, le beau-père de Zhen nous a préparé de délicieux plats. Devant moi, un bol vide, je m’attends évidemment à ce qu’il soit rempli de riz pour accompagner le repas. Mais stupéfaction, c’est avec de la bière qu’il sera rempli ! Et aucune chaque gorgée ne parvient à vider le bol : il me le remet à niveau immanquablement. Seul moyen pour qu’il arrête de me resservir est de laisser le bol plein. C’est plus qu’un peu pompette que je termine le repas. Et si je mange tous les jours comme ça, mon bide qui est déjà bien garni va tripler de volume en un rien de temps !


Commentaires

La, je reconnais bien chez moi, le bol de bière et les plats traditionnel, merci pour les images et bonne continuation!

Écrit par : Chennuo | vendredi, 18 juillet 2008

oh! je pense que ces jens sont si charmants, si interssants... Svez-vous c'est toujours si interssnaate d'apprendre les cultures nouvelles et differentes, personallement moi, j'aime votre histoire, elle est utile et riche d'enseignements.

Écrit par : Tia - Scholarship Search | mardi, 17 mars 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu