Avertir le modérateur

jeudi, 01 mai 2008

J + 10 Lève ton pouce ! T'auras un pousse-pousse !

 

A Qingtian, ce ne sont pas les pousse-pousse qui manquent ! Fête du travail ou pas, ils sont évidemment de service! En centre-ville, on ne peut pas marcher une minute sans en croiser un ! La raison ? C’est qu’’ils sont moins chers que les taxis, et plus efficaces aussi pour les trajets courts (ils se faufilent un peu partout !). A Qingtian, ils font vivre et rendent service à une majorité d’habitants. 



C’est peut-être parce que je n’y suis pas encore habitué que j’en vois partout, mais en réalité, les pousse-pousse ne seraient qu’un peu moins de 600 à sillonner la ville. Qui plus est, seul la moitié d’entre eux ne roule dans la journée : afin de permettre à tous les pousse-pousse de travailler. Mais alors ? comment savoir à qui c’est le tour ? Très simple : il y en a des véhicules verts et d’autres rouges ; un jour c’est les verts, le lendemain c’est les rouges !




Dans certains points stratégiques, il n’est pas rare de voir des files de pousse-pousse qui attendent successivement les clients. Et les « tireurs » sont bien armés : ils se sont forgés des mollets d’aciers. Car la petite roulotte qu’il tracte en vélo peut contenir deux, voire trois personnes !



Certains petits malins ont d’ailleurs échangé le vélo contre une moto pour ne pas se fatiguer. Mais les utilisateurs préfèrent les traditionnels. D’après l’un des conducteurs, les pousse-pousse à moteur sont normalement interdits. 

Pour pratiquer l’activité de pousse-pousse, il faut, comme pour les taxis en France, une licence. Chaque véhicule possède donc sa plaque et son numéro d’immatriculation. Elle coûte près de 80 000 Yuan (8 000 €) à l’achat ! Pour la location, il faut compter 45 yuans (4,5 €) par jour de travail. Alors si l’on fait un rapide calcul : pour une course de 3 à 5 yuans (0,3 à 0,5 €), un pousse-pousse-man gagne, après avoir payé sa location, à peu près 200 € nets par mois. Pour une famille de quatre personnes, cela suffirait à vivre très modestement. 



Ne pouvant circuler qu’un jour sur deux, les plus courageux travaillent tant qu’il est encore l’heure pour eux d’exercer. Ainsi voit-on par moment tard dans la nuit des pousse-pousse-man s’endormir en attendant les clients. « Travailler plus pour gagner plus ! », est un slogan connu depuis fort longtemps de la corporation.

Par contre, lorsqu’il pleut, le travail devient extrêmement pénible. Même s’ils ont la parka spéciale pousse-pousse qui recouvre la roulotte, les clients préfèrent ne pas se mouiller et les évitent ! Les pousse-pousse sont populaires, mais jusqu’à un certain point.

Commentaires

Ce titre est tout à fait charmant, ce calambour ne fait que prouver encore une fois que vous possèdez à une pleine mesure cet esprit d’observation et d’intelligence en tant qu’un bagage que chaque voyageur doit avoir. Merci pour cette revue.

Écrit par : Nicole - Mobile Phones | mercredi, 18 mars 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu