Avertir le modérateur

jeudi, 22 mai 2008

J + 30 Deuil à Shanghai : La flamme devait passer, mais la musique s'est arrêtée...




Il est presque 7h30 et en attendant l'ouverture du petit déjeuner, je parle à Ketty, la fille de la réception. Elle était de garde toute la nuit et va bientôt pouvoir aller dormir. Pendant son service de nuit elle a le droit de dormir, mais me dit qu'elle est restée éveillée. "Qu'est-ce que t'as fait alors ? ", lui demandé-je. Ketty m'explique qu'elle était sur Internet, qu'elle a regardé des informations sur le séisme et qu'elle s'est mise à pleurer toute seule une bonne partie de la nuit. Elle ne connaît personne dans la région ravagée, mais elle se sent pourtant plus que concernée par les événements. De même, à tous les employés de l'hôtel à qui j'ai posé la question, aucun n'avaient de proches victimes du séisme, mais tous sont bouleversés et ne parlent que de ça.


Avec ces trois jours de deuil national que vient de vivre le pays, l'ambiance ici à Shanghai a vraiment été particulière. Trois jours où seuls les restaurants et magasins d'alimentation ont été ouverts, alors que les cinémas, les piscines eux étaient fermés. Pour ce qui est du reste, chacun faisait un peu à sa guise suivant ses possibilités, ses nécessités, ou sa conscience. Si l'on s'attendait à ce que les transports continuent de tourner, on peut tout de même s'interroger sur l'ouverture des magasins de vêtements. 


Je me suis rendu en ville pendant ses trois jours : il y avait beaucoup moins de monde que d'habitude dans les rues sauf dans les lieux touristiques toujours aussi fréquentés. D'ailleurs, grand nombre de marchands ambulants se sont mis à vendre des drapeaux, des t-shirt, des autocollants à l'effigie de la Chine prétextant que l'argent ira dans les caisses d'aides aux victimes. Certains ont l'air sérieux, d'autre moins surtout lorsqu'ils vendent en même temps des produits dérivés des JO. Mais difficile de reconnaître les vrais des faux vendeurs humanitaires. On se croirait au abords d'un match de foot !


Coïncidence, la flamme olympique devait justement passer à Shanghai le 20 et 21 : elle aussi s'est recueilli en s'arrêtant trois jours ! Dans le parc de People Square, l'estrade aménagée pour l'occasion est restée intact, le plastique recouvre encore les marches en moquette rouge et les Shanghaïens passent devant, déçus qu'une partie du rêve soit devenu cauchemar. Dans le parc juste à coté, qui est habituellement bien rempli, il n'y avait pas grand monde. Les quelques manèges et jeux pour enfants étaient fermés. Toutefois, les adeptes des jeux de cartes sont présents à leurs tables. 


Je me suis également demandé si le Zapatas, cette boîte de nuit qui est un repère pour les expatriés serait fermé ou non ? Allait-elle considérer qu'ayant une clientèle étrangère elle pourrait ouvrir ? Sachant que s'ils ferment 3 jours ce serait un sacré manque à gagner pour eux ? Je suis donc allé jeter un coup d'oeil pour voir si ça allait être la folie comme d'habitude ou si je trouverai les grilles fermées ?  Eh bien ni l'un ni l'autre. En arrivant, le Zapatas était bien ouvert, il y a même davantage de personnes que d'habitude dans le grand jardin et beaucoup moins à l'intérieur. Pas de musique ce soir, juste des gens venus pour discuter. 


Pas de musique ici, ni ailleurs. On ne l'a plus entendue depuis le début du deuil. Je m'en suis rendu compte au bar de l'auberge qui d'habitude diffuse toujours du son. Je croyais qu'ils avaient oublié, alors par réflexe, je me permets de pousser le bouton. Catastrophe ! La fille accourt en s'écriant : "Pas de musique pendant trois jours !"




A l'auberge, les caisses de dons font à présent un peu plus de bruits lorsque je les secoue. Et dès que quelqu'un y met une pièce ou un billet, l'employé joint ses deux mains et fait un hochement de tête sincère pour remercier le donateur. Touché par le comportement des employés, je leur ai acheté des petits autocollants en forme de coeur du drapeau de la Chine, et leur en ai collé un à chacun au niveau de la poitrine.

 


Les trois jours de deuil sont à présent terminés. Minuit vient juste passer dans le bar de l'auberge qui est plein à craquer, la musique repart et dés demain à Shanghai, la vie normale reprendra...



Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu