Avertir le modérateur

vendredi, 20 juin 2008

J+56 Chaozhou, la terre de mes gènes



 


Chaozhou, également appelé Teochew, situé dans la province de Guangdong, est cette ville, ou plutôt cette région, d’où proviendraient mes parents...


Bien que je sois né à Aubervilliers, à 9 672,88 km de là, je connais bien le dialecte local de Chaozhou. Depuis mon enfance, c’est avec cette langue que mes parents m’ont élevé. Ils auraient très bien pu le faire en mandarin, la langue nationale, mais comme ma grand-mère vivait avec nous et ne connaissait que cette langue ce fut plus simple de l’utiliser. D’ailleurs, mes oncles et mes tantes en France ont également transmis ce dialecte à leurs enfants. À la maison c’était donc le chaozhou, et à l’école j’apprenais le français. Naturellement, avec mes frères et sœurs, nous parlions en français. Pourquoi ? Je ne sais pas, cela se fit naturellement....


Mais aujourd’hui, je n’ai plus de lien familial dans cette région. Papa et sa famille ont quitté la région lorsque lui-même était tout petit à cause de la guerre civile. Ils faisaient alors partie des Chinois qui se sont réfugiés au Cambodge. La famille de ma mère quant à elle avait déjà émigrée dans ce même pays depuis un bon moment. C’est là-bas qu’elle est née. Elle y a donc grandi mais ne parle pas le cambodgien. Restant dans sa communauté, les Chinois de là-bas se parlaient en chaozhou. C’est donc au Cambodge, entre Chinois d’une même communauté que mes parents se sont rencontrés.


La suite ? Coup d’état militaire au Cambodge, guerre civile, et c’est peu avant 1975 que mes parents fuient le pays pour venir se réfugier en France. Heureusement pour eux car quelques temps après, le dictateur Pol Pot et les Khmers rouges prirent le pouvoir. Mes parents venaient alors d’échapper à l’un des plus grands génocides du siècle dernier. Près de 2 millions de victimes. S’ils étaient restés là-bas, je n’aurais certainement jamais vu le jour.


S’ils étaient retournés en Chine, je n’aurais certainement jamais vu le jour également. Avec la politique de l’enfant unique, moi qui suis le troisième. D’ailleurs, ils ont su gardé les traditions des familles nombreuses. Nous constituons une tribu de 6 enfants ! Chose qui est aujourd’hui inconcevable en Chine. Ici à Chaozhou, c’est limité à 2 enfants. Lorsque je raconte aux gens que j’ai 5 frères et sœurs, ils sont très surpris : "Balaize ta mère !" 


Le Chaozhou est la langue chinoise parlée au Cambodge mais aussi en Thaïlande. Également parlée par des minorités à Hong Kong, au Viêt-Nam, en Malaisie, à Singapour, en Indonésie et constitue l’un des dialectes chinois les plus représentés en France. Historiquement, la ville était l’un des berceaux de "La route maritime de la Porcelaine". Les hommes d’affaire de Chaozhou seraient toujours fidèles à leurs paroles et l’homme le plus riche d’Asie M. Li Ka-Cheng serait né dans une petite ruelle de Chaozhou. (merci Internet !)



En venant ici à Chaozhou, là d’où provient le dialecte que je parle, je peux bien évidemment communiquer avec les gens. Beaucoup plus à l’aise qu’en mandarin, cependant je sens une énorme différence quand je parle à un local. Forcément, avec le Chaozhou que je parle, qui a fait un aller-retour par la France, en passant par le Cambodge, il y en a eu des transformations de mots, de syllabes, et de ton. J’ai l’impression qu’ils me parlent tous en "Chaozhou Ch’tis" ! Mais en fait, c’est plutôt moi le "Ch’ti’ ici ! 



Même si je n’ai plus de famille ici, en voyant la ville de Chaozhou sur la carte de Chine, j’ai eu l’envie d’y aller. Maintenant que j’y suis, cela me fait un petit quelque chose... Je ne sais pas quoi exactement, mais un petit quelque chose...



Bisous Maman, bisous Papa ! 

Commentaires

Vive les Chao Zhou !!!

Écrit par : teochewnang | samedi, 21 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu