Avertir le modérateur

dimanche, 22 juin 2008

J+58 Petite balade






Je regarde par la fenêtre de ma chambre et lorsque j'aperçois qu'il ne pleut plus, j'en profite et m'en vais faire un petit tour. Je me suis acheté une carte de la ville de Chaozhou, mais les rues sont écrites en caractères ! C'est du chinois pour moi !  





Un pousse-pousseman m'accoste pour me proposer ses services. Il me parle en Chaozhou, cool ! Je lui demande alors s'il peut m'emmener à un endroit incontournable de la ville. Après plusieurs minutes de négociations, nous nous sommes mis d'accord pour le tarif.












Je n'ai pas compris un mot de l'endroit où il m'emmène, mais ce n'est pas grave. Après avoir pris de sympathiques petites ruelles nous arrivons au bord du fleuve Hanjiang. On se croirait sur la "promenade des Chinois".





Un sympathique endroit touristique avec le célèbre pont Guangji construit au XIIe siècle. C'est un pont qui partent des deux rives mais qui ne se rejoignent pas au milieu, et en plus il est payant pour pouvoir monter dessus ! Le pousse-pousseman qui est resté avec moi m'explique qu'à cause de la pluie, le niveau de l'eau est beaucoup plus haut que d'habitude et que le courant du fleuve est aujourd'hui assez fort. Il m'explique également que quand l'eau est basse et qu'il n'y a pas trop de courant, on aligne des bateaux côte-à-côte entre les deux extrémités du pont, ce qui permet de traverser.



 





Au même endroit, le pousse-pousseman continue de me faire le guide et me présente également la muraille de Chaozhou, du moins ce qu'il en reste. Il y a bien longtemps cette muraille entourait toute la ville, certainement pour la protéger. Très sympa tout ça. 




Je demande ensuite à mon guide pousse-pousseman s'il y a des champs dans le coin. Mais il me dit que plus personne ne veut plus y travailler aujourd'hui ! Il se met alors à pleuvoir, et là, une fois n'est pas coutume,il faut rentrer...





Le soir venu, c'est juste devant mon hôtel que je vais manger. Je l'aperçois de ma fenêtre, c'est un type d'une cinquantaine d'années qui s'installe tous les soir en face. Sa spécialité, les nouilles-soupe ! Tous les jours, vers 17 heures il s'installe, dresse des tables, des chaises, met en place ses petites roulottes, branche ses gazières, et avec une multitudes de rallonges capte l'électricité du magasin d'à côté.  Il me dit qu'il gagne 20 à 30 yuans (2-3€) la soirée. Son bol de nouille est à 5 yuans. Il ne doit donc pas servir énormément de repas. Des petits restaurateurs de rue, il y en a partout. Rien qu'à vu d'oeil, nous pouvons en apercevoir 5 d'où nous nous situons. Ses clients sont donc surtout ses amis et des gens qui viennent complètement par hasard. Mais quand je lui demande si son travail est difficile, il me dit que ça va, il ne se plaint pas. Ses deux enfants sont grands et travaillent, sa femme travaille également. Il a de quoi vivre correctement. Et c'est aux alentours de 2 heures du matin qu'il remballe le tout et rentre dormir. 



 




L'homme est un natif de Chaozhou et c'est dans cette langue que nous communiquons. Quand je lui demande comment c'était Chaozhou dans sa jeunesse, il m'explique que la rue où nous nous trouvons existait déjà. C'était juste une route. Il n'y avait encore aucune construction, c'étaient des champs. La ville a bien changé, surtout ses 15 dernières années où ça a construit dans tous les sens ! 





Ma grand-mère qui habitait dans la région il y a plus d'une trentaine d'années ne reconnaîtrait plus grand-chose si elle revenait ! 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu