Avertir le modérateur

lundi, 30 juin 2008

J+64 Ici, c'est le coin des Africains !... et des Indiens



 


En débarquant à Hong Kong, plus précisément ici à Chung King Mansion sur Nathan Road, je m'attendais à tout sauf  me retrouver dans un repère d'Africains et d'Indiens. 


Dans cet espèce de galerie marchande, il y a une grande majorité de Blacks et d'Indiens. Il y a également des marchands chinois mais beaucoup moins nombreux et on y croise quelques touristes qui comme moi ont réservé un chambre. 


Les commerces sont essentiellement indiens. Restaurants, téléphonie, bagages, DVD et bien entendu rabattages pour hôtels sont leurs principales activités. Les Indiens trouvent ici un petit Eldorado pour faire des affaires. Ils importent des produits de Hong Kong ou de Chine, et sont concentrés ici depuis des années. Du coup, certains s'y sont complètement installés et ouvrent des commerces pour tous les Indiens de passage. Un Indien me confiera même être né ici même à Hong Kong !




 

 

 


 





Les Africains eux, viennent de toute l'Afrique : Mali, Sénégal, Côte d'Ivoire, Angola, sans compter des Maghrébins, soi-disant, que je n'en ai pas encore rencontré. Beaucoup moins installés que les Indiens, les commerces africains dans le Chung King Mansion sont moins nombreux. 


Le soir, les magasins de la galerie ferment et les Africains se retrouvent alors un peu partout dans les rues du quartier. On se croiraient à la gare du nord ! Je tape alors la discute avec Karim, Antoine et Momoé. Assis tranquillement sur les marches d'un magasin fermé, petite bouteille d'eau à la main, c'est en français qu'on communique. 


Alors qu'ils me disent venir tous trois du Burkina Faso, je leur demande pourquoi à leur avis il y a tant d'Africains ici ? "Parce que c'est ici qu'il y a les chambres les moins chers d'Hong Kong ! C'est pour ça qu'ici, c'est le quartier des Africains ! " Le bouches à oreilles aidant, c'est vite devenu le quartier de la communauté africaine. C'est vrai que je paie à peu près 20 € la nuit, ce qui est raisonnable pour l'une des villes où l'immobilier est le plus cher au monde. Mais on aurait tort de croire que tous les Blacks que l'on peut voir vivent à Hong Kong. En réalité très peu d'entre eux restent ici, ils sont surtout là pour acheter des produits en Chine et pour les revendre dans leur pays. 


Depuis l'Afrique, il est difficile d'obtenir un visa pour la Chine. Mais en ce qui concerne Hong Kong, d'où l'affluence des ressortissants africains dans la ville. Néanmoins, avec l'approche des Jeux olympiques, les autorités chinoises sont plus "radins" question laisser-passer ! Karim me dit qu'ils lui ont refusé l'entrée. Antoine lui y est déjà rentré une fois mais compte y retourner. Cela fait une semaine qu'il attend une réponse pour savoir s'il pourra y retourner. Quant à Momoé, il a pu aller à Hong Kong pour un séjour de seulement une semaine. 


Mon groupe de nouveaux amis m'expliquent les différents bizness qu'on y pratique : Certains importent des vêtements, d'autres des téléphones et pour mes trois potes du soir, des accessoires et des pièces détachées de motos. "Si en Europe on va chercher la qualité, ici, en Chine on vient trouver les meilleurs prix ! " Ils ne parlent pas un mot de chinois, n'ont pas d'interprètes mais le langage des prix est universel !


Pas beaucoup de femmes parmi eux en tout cas. Ils m'expliquent alors que certaines d'entre elles sont là pour se prostituer et quand elle téléphone à leur famille, elles racontent qu'elles sont serveuses.


Je leur demande ensuite s'ils se plaisent à Hong Kong ? "Non, pas du tout", est se qui revient le plus souvet dans les réponses. Ils ne sont ici que pour attendre un visa et trouvent le temps long. Le soir, ils restent dehors car ils n'arrivent pas à dormir à cause du décalage horaire. Antoine me dit qu'il peut rester dehors jusqu'à 4-5 heures du mat' et quand il monte dans sa chambre il n'arrive toujours pas à dormir. Quant à la nourriture, il n'y arrive pas du tout. "Quand on va en Chine les prix sont bas, mais ici c'est trop cher !  Heureusement qu'il y a des Maliens au 14e étage qui font de la nourriture africaine !"







Commentaires

Les voyages font des nous les cosmopolites ainsi tous les buts, chaque aspiration semble ne pas avoir plus de frontières causant obstacles à n’importe quelle réalisation.

Écrit par : Lauren - Design Ideas | mercredi, 13 mai 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu