Avertir le modérateur

mercredi, 02 juillet 2008

J+65 Hong Kong :15 ans après.... grand-père


 


 


En arrivant à Hong Kong, j'ai comme un air de déjà-vu... Eh oui ! J'y ai déjà mis les pieds ! Tout bonnement parce que j'y ai encore de la famille. Lorsqu'elle a fui le Cambodge, certains sont allés en France, tandis que d'autres se rendaient à Hong Kong. Je me souviens d'être venu avec mes parents pendant l'été 1993. J'avais alors 10 ans. Douce époque où je ne payais pas encore le billet d'avion au prix adulte, mais triste moment. Nous étions venu car Grand-père était sur le point de mourir. Je ne l'avais jamais vu sinon en photo. Alors quoi de plus touchant que notre premier lieu de rencontre se fasse à l'hôpital. Il était inconscient mais vivait encore artificiellement à l'aide de machines. Savait-il que j'étais là lorsque je lui ai pris la main ? Je ne le saurai jamais. 





Tous les jours, on se rendait à l'hôpital pour lui rendre visite et, le soir, toute la famille se réunissait dans la maison familiale. L'appartement était tout petit. Il n'y avait que des lits superposés double. Trois au total dont un dans la pièce principale. L'ambiance était morbide. Les grands discutaient de grand-père et moi je jouais avec Isabelle, une cousine plus petite que moi, venue également de France. Je me rappelle aussi d'un chat, je ne sais plus s'il était attaché. Il ne pouvait pas se balader dans la maison, il ne servait qu'à attraper les souris. Mais s'il était attaché comment faisait-il pour les attraper ? Je ne sais plus. On me dit qu'il ne fallait pas le caresser...





Grand-père était donc la raison de notre venue à Hong Kong. Et le hasard ou le destin, je ne sais pas non plus a voulu que grand père rejoigne les cieux le vendredi 13 août 1993. J'étais gamin, je n'eus pas trop de réaction, je n'avais jamais connu grand père mais il me reste un vague souvenir assez triste de tout cela. 


Ce fut mon premier enterrement. Je me souviens d'une cérémonie dans une grande salle. Nous devions être habillés intégralement en blanc, avec un espèce de couvre-chef en paille. Je ne sais plus le temps que tout cela a pris : deux, trois journées? Des chaises étaient placées en direction d'un objet principal. Je n'ai plus de souvenirs de ce que c'était. Une photo de grand-père certainement, avec des fleurs tout autour peut-être. Sur les murs, il y avait de grandes fresques avec des inscriptions en chinois. Il y avait également un feu qui ne devait pas s'éteindre pendant toute la cérémonie. Et dans une autre pièce à côté, il y avait le corps de grand-père. On l'avait habillé avec un costume. Il portait également un chapeau et était maquillé. Ses mains étaient jointes sur sa poitrine et il souriait paisiblement. Mais ce sourire justement me terrifiait. Plusieurs fois, je voulus le voir mais dès que j'arrivai devant, j'étais effrayé, rempli d'une sensation étrange. Je restai donc la plupart du temps à côté du feu qu'on préserva en faisant brûler une multitude de papiers.

 


Lorsqu'il fallu partir avec le corps de Grand-père, maman me demanda de sortir de la pièce, de prendre l'ascenseur sans me retourner. Puis on prit plusieurs mini-bus, on traversa la frontière. C'est en Chine que nous allames enterrer Grand-père. Le cimetière me semblait magnifique. J'ai le souvenir d'une immense vallée avec vue sur la mer. Un endroit splendide pour que Grand-père se repose à jamais. 





A présent que je suis revenu, j'ai appelé tonton qui habite toujours ici avec sa femme et ses enfants. Je vais aller dormir chez lui quelques temps afin de faire souffler un peu mon porte-monnaie. Il y 15 ans, j'y ai passé un triste séjour, cette fois-ci j'espère qu'il sera plus joyeux. 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu