Avertir le modérateur

dimanche, 15 juin 2008

J+51 Perdu dans un hôtel minable...

Après ces deux jours sur cette île de Guylangu, je continue ma route en direction d'Hong Kong. J'ai encore réservé un bus longue distance. Cette fois-ci, ce sera pour la ville de Chaozhou (Proncez Tchaotdjo). 

Le "Chaozhou", également appelé "teochew", c'est le dialecte que je parle à la maison. Je me dois donc de passer dans cette ville où je pourrai m'exprimer dans ma langue maternelle. Malheureusement, je ne trouve quasiment rien à propos de cette ville sur Internet. Et bien évidemment, Chaozhou n'est pas répertorié sur les sites de réservations d'hôtels. Comment faire ? Tant pis, allons-y ! On verra bien sur place ! 

Sur la photo ci-dessous, vous pouvez apercevoir là où j'ai réservé mon billet de bus. Ici ils vendent des boissons, des glaces, des cigarettes, et surtout ce qui m'intéresse, des billets de bus longue distance. Comment je l'ai su ? Simplement grâce aux posters avec des bus qui sont affichés derrière le guichet. C'est à ça qu'on reconnaît l'activité de vendeurs de billets de bus. 


Je suis donc venu réservé la veille. J'ai payer 90 yuan, il y en a pour 5 heures de routes d'après la dame qui m'a encaissé. Elle me dit de venir ici même le lendemain à 14h.

Aujourd'hui donc, je suis en avance de 10 minutes (exploit !) au point de RDV. C'est un homme, son mari qui est là. Il me dit qu'un mini-bus viendra me chercher à 14h20 pour me transférer vers le car qui m'emmènera à Chaozhou. Le temps passe, je m'impatiente... 14H30... 14H40... Je me dis alors que je vais demander un remboursement. Mais le type ne cesse de passer des coups de téléphones pour savoir où en est le minibus. 15h, c'est tout précipité qu'il me dit que le minibus est enfin arrivé. 10 minutes de routes, et hop, c'est en pleine rue qu'on me débarque pour me dire de monter dans un car. Je demande confirmation à l'hôtesse si ce bus va bien à Chaozhou ! Elle me dit oui. 

 

Le bus prend encore quelques personnes sur la route et c'est parti ! Le paysage est cette fois-ci un peu plus agréable avec beaucoup moins de chantiers. De belles verdures, des petits étangs... mais la vitre est sale. Je m'endors... 

 

En me réveillant, le bus dépose un type sur l'autoroute au niveau d'une bretelle de sortie... j'hallucine ! Le type se met alors à marcher tranquille que le bus redémarre. 

Le bus s'arrête de temps en temps et dépose les gens. Pour ma part, je n'ai pas à m'en faire, normalement je descends au terminus. 

Une fois arrivé, la ville me semble beaucoup moins haute que celles que j'ai vues auparavant. Pas de grands building, et je n'ai même pas vu de McDo. Forcément, je suis accueilli par une horde de taxis. Je demande à l'un d'eux de me déposer à un Hôtel. Je teste alors mon dialecte... Mais le type parle avec un tel accent que je ne comprends quasiment pas ! C'est donc dans un mélange de mon dialecte et de mandarin que j'arrive à lui faire comprendre ce que désire. 

Le taxi me débarque dans un hôtel... Mon dialecte ne fonctionne toujours pas. La dame à l'accueil demande à son mari de venir l'aider car elle ne me comprend pas. La nuit est à 80 yuans (8 €). Je crois que c'est un prix-touriste vu l'apparence de l'établissement. Après avoir tout réglé, le type m'annonce le numéro de la chambre. "Mais il n'y a pas de clef?" - "Non, une dame à l'étage va t'ouvrir". En effet, arrivé à l'étage, c'est une dame avec un immense trousseau qui s'occupe d'ouvrir les portes à chaque client. Rassurant ou inquiétant ? Je ne sais plus trop quoi penser, et j'en suis tout perturbé. La dame au gros trousseau me présente ma chambre, me donne un thermos avec de l'eau chaude et me montre la climatisation. Je lui demande alors où est la télécommande. Elle part la chercher, revient et me demande qu'elle température je souhaite. Elle m'explique qu'il y a qu'une télécommande pour toutes les chambres et que c'est elle qui la garde ! Sympa tout ça !

Pour un Occidental primaire comme moi, l'état de la chambre n'est vraiment top ! Au toilettes, WC turques sans chasse d'eau ! Il faut remplir un saut d'eau et le balancer ! Pour la douche, c'est à même le sol. L'eau s'évacuera par le petit trou où passe le tuyau du lavabo. Le plafond de la chambre se décolle, le lit est inconfortable, une fenêtre est cassée et ne ferme pas. Mais pourquoi j'ai quitté la jolie petite île où j'étais ?!

  


La nuit est tombée, je n'ai encore rien avalé de la journée. Je sors me  chercher quelque chose à grignoter. Mais dans la rue, c'est un peu la misère. Il n'y a que des petits restos de rue où la nourriture est à l'air libre et où les mouches se régalent. J'ai déjà mangé dans des trucs très limites, mais là je peux pas. Moi qui mange n'importe quoi d'habitude... Cette fois-ci il n'y a vraiment rien qui me tente. Je rentrerais finalement dans mon 4 étoiles avec des nouilles instantanés (même elles auront l'air suspectes). 

 

Mais étrange, les gens avec qui j'ai parlé dans la rue ne me comprennent pas. Ils parlent avec un mélange de Mandarin et de Chaozhou que j'ai beaucoup de mal à saisir. C'est dans un gros doute que je demande au type à l'accueil de l'hôtel si nous sommes bien ici à Chaozhou ? Eh bien non ! Zut ! Il m'annonce une ville que je connais pas... une ville avec un nom inaudible.  Aïe... Je ne sais pas où je suis ! 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu