Avertir le modérateur

mardi, 17 juin 2008

J+53 Un dernier tour à la casse et j'me casse !


 

Bon ! Qu'est-ce que je fais à présent ? J'ai beaucoup hésité. Une nuit dans cet hôtel bidon de plus ou pas? Finalement je l'apprécie bien. J'aime bien aussi le petit quartier de la casse, il y a plein de trucs intéressants si j'y fouine.

Mais hier soir, je mourais tellement de faim que je me suis acheté du canard laqué dans un de ces restos de rue avec l'hygiène plus que douteuse, voire inexistante. Et quelques heures après, mon estomac a finalement rejeté ce pauvre canard qui n'avait rien demandé. J'ai également fait connaissance avec mon compagnon de chambre. Un cafard gros de la taille de mon pouce. 

Tout ceci m'a finalement aidé à prendre ma décision. Je parts donc aujourd'hui ! Direction Chaozhou, là où je comptais me rendre initialement, mais j'ai atterri ici et je ne connais même pas le nom de la ville ! 

 

Avant de partir, je vais faire un dernier tour dans ce quartier que j'appelle "la casse".  Je m'enfonce un peu plus qu'hier sur un côté du quartier. Il n'y a qu'un chemin et pas de bifurcation alors je continue tout droit. Nous ne sommes pas loin d'un fleuve et par endroit c'est vraiment crade. Sur les côtés, se trouve à présent des petites fabriques d'une espèce de pot en terre. Des personnes y travaillent, mais je n'ose pas aller les interrompre. Ils me regardent d'ailleurs d'un air méfiant. "Qu'est-ce qu'il fait là celui là ? Qu'est-ce qu'il veut ce mec là?"


 
 


 


Je continue et la rue donne finalement sur des espèces de champs qui ressemblent à une décharge. Je me rends compte que finalement il y a des gens qui y vivent à l'intérieur. Certains gros tas sont, en fait, des habitations. Je croise même quelques poules. Et Juste derrière, des bâtiments tous neufs. Un type sort de sa maison, ou plutôt de son abris et me dévisage complètement. Avec mon appareil photo et mon t-shirt blanc, je ne me sens alors pas très à l'aise, et décide de rebrousser chemin. On ne sait jamais. J'aurais bien aimé taper la discute, mais s'il m'arrive quelque chose ici, qui le saura ? 




 

 


 


 


 


 

 

Finalement, je rentre à l'hôtel préparer mes affaires pour partir. En route, je décide de rentrer dans le commissariat pour demander le nom exact de la ville où je me trouve. La charmante policière me dira que je suis dans la ville de Jie Yang. Je l'ai même retrouvée sur ma carte de Chine. Ce n'était donc pas un coin si paumé que ça.

 

Je me rends ensuite à l'endroit où le bus m'a déposé deux jours plus tôt. Je demande un billet pour Chaozhou. La dame m'en vend un et me dit de me rendre derrière, là où il y a tous les bus. Mais ne sachant pas lire un caractère, je suis perdu avec mon billet tout en Chinois. Je ne sais pas vers quel bus me diriger. Je demande de l'aide aux personnes autour de moi, mais personne ne veut apparemment m'aider. Un quart d'heure plus tard, un bus rentre, fais le tour et une dame crie " Chaozhou !". Enfin, j'ai mon bus ! 

Cette fois-ci je prends le soin de demander à un passager de me dire lorsqu'on arrivera à Chaozhou. Mais celui-ci me répondra que Chaozhou c'est le terminus. 

Une heure plus tard, me voilà à bon port. Enfin, je suis à Chaozhou ! 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu