Avertir le modérateur

dimanche, 31 août 2008

bye bye ma cité !



La France en a rêvé, les Chinois l'ont fait ! De grandes cités avec des ensembles de tours de 20 étages où il y fait bon vivre ! Elles se trouvent également en périphérie de la capitale, mais les similitudes s'arrêtent là. Il ne faut donc pas comparer ces ensembles d'habitations de la banlieue pékinoises à ceux de la banlieue parisienne. 

Destinées aux Chinois de la classe moyenne et "CSP +", ces résidences sont toutes récentes et poussent un peu partout autour de Pékin. Entre les Chinois qui s'éloignent du centre ville pour un loyer moins cher et ceux qui viennent chercher l'eldorado pékinois, c'est l'endroit stratégique pour loger à prix raisonnable, tout en restant connecté au centre névralgique de la capitale. 

Le métro pékinois dessert la cité qui se trouve au delà du 5e périphérique, il y a à peine 10 à 15 minutes de marche. Hormis ça, il n'y a pas grand chose. Je n'ai pas trouvé de commerces à moins d'une demi-heure de marche. Juste quelques restaurants pour étudiants car il y a l'université de communication en face de la cité, séparée par l'autoroute. 

En plein milieu de la cité, en dessous des immeubles, se trouvent une petite supérette et un restaurant. Et ce n'est qu'après plusieurs jours que j'ai remarqué qu'il y avait plein de petits commerçants qui ont  fait de leur appartement au rez-de-chaussée leur commerce. Imaginez que vous entrez dans un immeuble classique et que dans un appartement, au lieu de trouver un salon, vous retrouvez une épicerie ! Bien évidemment, les commerçants dorment à l'intérieur. En fouillant un peu les halls, j'ai trouver des pressing, des coiffeurs, et des cybers café ! 

La population de la cité est entièrement chinoise à l'exception de 2-3 visages pâle que j'ai croisés durant mon séjour. 

Les charges permettent de payer des caméras installées partout, mais aussi et surtout des gardiens 24 heures sur 24. Il y en a tous les 100 mètres à chaque entrée. Le soir, aux alentours de 6 heures, lorsque le soleil est assez bas, tout le monde sort son enfant. C'est le rendez-vous des petits mais aussi des vieux, et c'est à ce moment-là que je suis impressionné de voir à quel point les gens se sentent bien ici. On traîne en bas des tours mais autrement qu'en France ! 

La politique de l'enfant unique est bien visible elle aussi. C'est le moment pour les enfants de voir et jouer avec d'autres enfants en cette période de vacances scolaires. On voie également que les petits sont chouchoutés de partout. 

Comment je me suis retrouvé ici ? Au début de mon voyage, j'ai rencontré quelqu'un qui m'a dit qu'il connaissait quelqu'un qui pourrait m'aider à trouver un logement sur Pékin. Et je me suis retrouvé à ce que cette personne me réserve une chambre ici pour tout le mois d'août. Juste une chambre qui se trouve dans un appartement. L'entrée de l'appartement est libre, n'importe qui peut entrer comme dans un moulin. Mais à l'intérieur, toutes les pièces sont à louer. Il n'y a que la cuisine et une salle d'eau comme pièce commune. Néanmoins, je n'ai jamais vu personne dans la cuisine et j'ai ma propre salle d'eau dans ma chambre donc je ne connais pas mes colocataires. 

Mon voyage touche à sa fin, voici l'endroit où j'ai vécu à Pékin pendant un mois en vidéo : 

22

 

 


J+130 Une cité Chinoise
envoyé par essichou. - Découvrez de nouvelles destinations en vidéo.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu