Avertir le modérateur

mardi, 26 août 2008

J+ 125 Fier de la Chine ?



Par un soir d'été 2001, je rentrais tranquillement chez moi quand j'appris que Pékin était désigné pour être la ville hôte des Jeux olympiques 2008. J'étais à la fois content pour la Chine et fier que la fête ait lieu dans mon pays d'origine. Mais à l'époque j'étais à des années lumières d'imaginer que je me retrouverais ici pour les couvrir ! 


Aujourd'hui je réalise que j'ai assisté à l'événement que tous les Chinois attendaient depuis 7 ans. Moi aussi j'étais impatient, encore plus lorsque j'ai décidé d'y aller. Juste avant mon départ pour le Chine, au moment du passage de la flamme olympique à Paris, des entités comme RSF ont rappelé aux Français leur combat pour les droits de l'homme... Même si le président de RSF, Robert Ménard, déclare que ce n'est que le gouvernement qu'il vise, leurs actions ont ternie l'image de la Chine et du même coup celle des Chinois. Un ami m'a dit avant mon départ : "Vous les Chinois, c'est pas bien ce que vous faites !". Sans RSF, il ne m'aurait certainement jamais dit ça. C'est donc le côté "antichinois" qui m'a beaucoup touché et blessé.


Mais en tant que blogueur et donc pseudo-journaliste, je ne peux rester insensible à la lutte d'RSF. La liberté d'expression est quelque chose que nous avons acquis en France (sauf si ont touche aux secrets sensibles d'Etat) mais pas en Chine. Arrêter et emprisonner des journalistes parce qu'ils ne font qu'exercer leur métier me choque énormément en tant que Français. Au final, je pense que RSF a eu raison de manifester lors du passage de la flamme à Paris. C'est grâce à eux et à d'autres entités du même ordre que le gouvernement chinois va se remettre en question et que les choses vont avancer. Dans le bon sens, espérons-le ! 

Alors que tout le monde s'accorde à dire que l'organisation des JO était parfaite, sur le site de RSF, le bilan de la liberté d'expression serait dramatique : 22 journalistes étrangers agressés, interpellés ou entravés ; deux blogueurs américains en prison pour avoir couvert des activités de militants protibétains, 15 citoyens chinois arrêtés pour avoir demandé le droit de manifester et 50 militants des droits de l'homme pékinois ont été placés en résidence surveillée. 


Ces chiffres, s'ils sont exacts, peuvent paraître choquant pour nous, Occidentaux. Moins pour les Chinois et les autorités qui voulaient des jeux parfaits et que le monde garde une bonne image. La seule bonne nouvelle des JO pour RSF est que leur site n'est plus censuré en Chine. Il est depuis lors accessible sur le net. C'est un début bien maigre mais un début quand même! 


Pour l'heure, la Chine a terminé ses JO, son pari d'en mettre plein la vue au monde entier a été tenu. J'en suis fier tout comme le peuple Chinois. Après mon match de hand dimanche, je suis allé au parc Chaoyang assisté à la cérémonie de fermeture sur grand écran. Il n'y a avait pas de scène de liesse : très humbles, les spectateurs autour de moi ont suivi la retransmission, heureux que cela se termine bien. Ils n'étaient certainement pas au courant des arrestations et ne préféraient pas le savoir. 


Est-ce la bonne méthode de ne pas en dire assez en Chine ? Ou alors en dit-on trop en France ? Peut-être tout simplement qu'on ne gouverne pas un pays 1,3 milliard d'habitants comme on en gouverne un de 60 millions.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu